DETTE DE 12 MILLIARDS Francs : LES UNIVERSITÉS PRIVÉES CONFISQUENT LES DIPLÔMES DES ETUDIANTS PRIS EN CHARGE PAR L’ETAT

Les étudiants orientés dans les universités privées par l’Etat ne savent plus où donner de la tête. Renvoyés à maintes reprises de leurs écoles, ils font face maintenant à un autre problème. Très remontés contre l’État qui leur doit la rondelette somme de 12 milliards FCFA, les propriétaires des établissements privés supérieurs ont refusé de remettre leurs diplômes aux étudiants pris en charge  par l’Etat.

D’après le quotidien “Source A”, les concernés ont été éconduits lorsqu’ils ont mis leurs pieds dans leurs écoles respectives pour récupérer leurs diplômes de “Licence” ou de “DTS”.

Pis, ceux qui comptent poursuivre leurs études pour cette année académique 2019-2020 vont devoir payer de leurs propres poches.

Il semble que c’est cette situation qui a poussé l’État à prendre la décision d’orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités publiques.

AIBD : LE MOTEUR D’UN AVION D’ETHIOPIAN AIRLINES PREND FEU EN PLEIN VOL

Plus de peur que de mal. En effet, le moteur d’un avion de la compagnie “Ethiopian Airlines” a pris feu ce mardi 8 octobre, à 8h 20 min, quelques minutes après son décollage de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass.

“Quand l’avion a décollé cinq minutes après, nous avons entendu un énorme bruit. Nous avons constaté que l’avion a pris feu du côté droit.  Aussitôt, le pilote a fait demi-tour pour se poser sur la piste. Nous avions eu très peur, mais Dieu merci, tout s’est bien passé”, raconte Abdou Khadre Diop, un des passagers du vol qui devait rallier Addis-Abeba avec escale à Bamako.

Contacté par nos confrères de la Rfm, Tidiane Tamba chef du département communication de l’Aibd  explique : “Quand nos services ont été alertés de l’incident, un plan d’urgence a été activé immédiatement. En parfaite synergie avec les équipes de secours d’urgence, les membres de l’équipage et la tour de contrôle, l’avion a pu se poser tranquillement. Tous les 90 passagers qui étaient à bord ont été secourus et conduits au niveau de l’embarquement “.

Après l’incident, la compagnie a décidé de convoyer certains passagers sur les vols d’Air Sénégal, Emirates ou Kenya Airways, selon “Pressafrik”.