DÉTOURNEMENT DE 200 MILLIONS F.CFA

LE MAIRE DES « PARCELLES », MOUSSA SY, ACCUSÉ D’AVOIR

Des accusations de détournement de fonds secouent la mairie des Parcelles Assainies. En effet, un collectif pour la défense des droits des Parcellois accable le maire Moussa Sy. D’après un des responsables dudit collectif, qui s’est prononcé sur la Rfm, leur édile applique une taxe de 5000 FCFA sur chaque bourse octroyée à des étudiants orientés dans les universités privées. Une manne financière qui s’élève au montant de 200 millions de nos francs et qui échappe à tout contrôle. Les plaignants accusent Moussa Sy de délit d’initié et d’association de malfaiteurs. Puisque, disent-ils, ces fonds ne figurent pas dans les comptes de la mairie. Contactée par la même source, Moussa Sy a préféré différer sa réponse.XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

DE-CLASSIFICATION DE LA FORET DE NIANING :

 Les éleveurs refusent le projet du maire de Sandiara

Le torchon brûle entre le maire de Sandiara, Serigne Guèye Diop, et les éleveurs des communes de Malicounda, Nguèniène et Sindia. Informés du projet de dé-classification de la forêt de Nianing, d’une superficie de 1276 hectares, les pasteurs n’ont pas perdu de temps pour manifester  leur désaccord. D’après, le président de la Fédération départementale des éleveurs, ses mandants sont prêts à donner de leur vie pour que ce projet ne passe pas.

«Il ne nous reste qu’une seule forêt dans cette localité. Nous sommes natifs d’ici et nous ne comptons pas y bouger d’un iota. Nous ne saurions accepter aucunement qu’un maire pour lequel même nous manquons de qualificatif, puisse se permettre d’autorité, d’attribuer toute cette assiette foncière à un Blanc, quelque soit par ailleurs la nature et l’importance du projet à y réaliser. Que Serigne Guèye Diop sache qu’il passerait sur vos cadavres pour que ce projet puisse voir le jour », a menacé Gallo Dia hier lundi 21 octobre.

Avant de renchérir : «J’invite le Président Macky Sall à prendre à bras le corps cette question, pour nous éviter de vivre une situation déplorable. Ce rapport de force que l’on veut nous imposer, nous comptons nous y opposer énergiquement, sans coup férir. Je veux que tout le monde sache que cette fois-ci, Serigne Guèye Diop nous trouvera sur son chemin »