DÉCÉDÉE EN FRANCE, COLETTE SENGHOR INHUMÉE LE 27 NOVEMBRE A BEL AIR

Rappelée à Dieu lundi dernier, à l’âge de 94 ans, Collette Senghor, veuve du premier président de la République du Sénégal sera inhumée le mercredi 27 novembre au cimetière de Bel Air à Dakar. L’information a été donnée par le professeur Raphael Ndiaye, directeur général de la Fondation Léopold Sédar Senghor, d’après l’APS. L’ex première dame du Sénégal, décédée à Verson, dans le sud de la France va reposer aux côtés de son mari et de leur fils Philippe Maguilène. Une messe de requiem sera dite avant l’enterrement à 15 h. 30, dans la cathédrale du Souvenir africain de Dakar, en présence de Moustapha Niass, président de l’Assemblée nationale du Sénégal  et du conseil d’administration de la Fondation Léopold Sédar Senghor. Collette Hubert, né le 20 novembre 1925 à Mouzay, dans le nord de la France avait épousé Léopold Sédar Senghor le 18 octobre 1957.

XXXXX AFFAIRE DES FAUX BILLETS : «BOUGAZELLI» DÉMISSIONNE DE SON POSTE DE DÉPUTE

Membre de l’Alliance pour la République (APR), Seydina Fall «Bougazelli» est dans la tourmente. Cité dans une affaire de trafic de faux billets de banque d’un montant de 32 milliards, le député a démissionné de son poste de parlementaire hier mardi 19 novembre pour se mettre à la disposition de la justice. Il sera remplacé par le progressiste Alioune Kébé, par ailleurs maire de Keur Madiabel, commune située dans la région de Kaolack.

Seydina Fall a été interpellé le 14 novembre par la Section de Recherches de la gendarmerie. Auditionné le même jour, il est rentré grâce à son immunité parlementaire. Quant à ses 6 présumés acolytes, ils ont bénéficié d’un retour de parquet.

XXXXX SACRE-CŒUR : UN MOTARD DE LA GENDARMERIE HEURTE UNE DAME ET SA FILLE

Une mère de famille et sa fille ont échappé au pire hier mardi 19 novembre. En effet elles ont été heurtées par un motard de la gendarmerie sur les deux voies Sacré-Cœur non loin de la Boulangerie jaune. Les victimes sont sorties de cet accident avec des fractures au pied. «Elles ont été percutées par la moto au moment de traverser la route. La moto s’est retrouvée au sol près d’une cinquantaine de mètres après le choc. Quand on s’est approchés, on a constaté que les deux victimes ont eu des fractures au pied et des égratignures. Les sapeurs-pompiers ont quelque peu tardé à se présenter, mais elles ont finalement pu être évacuées à l’hôpital principal » témoigne un des témoins de l’accident.