DÉCÉDÉE EN FRANCE, COLETTE SENGHOR INHUMÉE LE 27 A BEL AIR //AFFAIRE DES FAUX BILLETS : «BOUGAZELLI» DÉMISSIONNE

20/11/2019

DÉCÉDÉE EN FRANCE, COLETTE SENGHOR INHUMÉE LE 27 NOVEMBRE A BEL AIR Rappelée à Dieu lundi dernier, à l’âge de 94 ans, Collette Senghor, veuve du premier président de la République du Sénégal sera inhumée le mercredi 27 novembre au cimetière de Bel Air à Dakar. L’information a été donnée par le professeur Raphael Ndiaye, directeur général de la Fondation Léopold Sédar Senghor, d’après l’APS. L’ex première dame du Sénégal, décédée à Verson, dans le sud de la France va reposer aux côtés de son mari et de leur fils Philippe Maguilène. Une messe de requiem sera dite avant l’enterrement à 15 h. 30, dans la cathédrale du Souvenir africain de Dakar, en présence de Moustapha Niass, président de l’Assemblée nationale du Sénégal  et du conseil d’administration de la Fondation Léopold Sédar Senghor. Collette Hubert, né le 20 novembre 1925 à Mouzay, dans le nord de la France avait épousé Léopold Sédar Senghor le 18 octobre 1957. XXXXX AFFAIRE DES FAUX BILLETS : «BOUGAZELLI» DÉMISSIONNE DE SON POSTE DE DÉPUTE Membre de l’Alliance pour la République (APR), Seydina Fall «Bougazelli» est dans la tourmente. Cité dans une affaire de trafic de faux billets de banque d’un montant de 32 milliards, le député a démissionné de son poste de parlementaire hier mardi 19 novembre pour se mettre à la disposition de la justice. Il sera remplacé par le progressiste Alioune Kébé, par ailleurs maire de Keur Madiabel, commune située dans la région de Kaolack. Seydina Fall a été interpellé le 14 novembre par la Section de Recherches de la gendarmerie. Auditionné le même jour, il est rentré grâce à son immunité parlementaire. Quant à ses 6 présumés acolytes, ils ont bénéficié d’un retour de parquet. XXXXX SACRE-CŒUR : UN MOTARD DE LA GENDARMERIE HEURTE UNE DAME ET SA FILLE Une mère de famille et sa fille ont échappé au pire hier mardi 19 novembre. En effet elles ont été heurtées par un motard de la gendarmerie sur les deux voies Sacré-Cœur non loin de la Boulangerie jaune. Les victimes sont sorties de cet accident avec des fractures au pied. «Elles ont été percutées par la moto au moment de traverser la route. La moto s’est retrouvée au sol près d’une cinquantaine de mètres après le choc. Quand on s’est approchés, on a constaté que les deux victimes ont eu des fractures au pied et des égratignures. Les sapeurs-pompiers ont quelque peu tardé à se présenter, mais elles ont finalement pu être évacuées à l’hôpital principal » témoigne un des témoins de l’accident.

Read more

MBOUR : BATAILLE RANGEE ENTRE «THIANTAAKUN », UNE PERSONNE POIGNARDEE…//SICAP MBAO : LA POLICE RÉTABLIT LA VÉRITÉ SUR LA MORT DE YACINE SANE

24/10/2019

MBOUR : BATAILLE RANGEE ENTRE «THIANTAAKUN », UNE PERSONNE POIGNARDEE… Le pire a été évité de justesse hier mercredi 23 octobre à Médinatoul Salam (Mbour), fief de feu Cheikh Béthio Thioune. De violents affrontements ont opposé Pape Ndiaye, disciple de Serigne Saliou Thioune et «diawrigne » en Gambie et des proches de Sokhna Aida Diallo (troisième épouse du Cheikh). D’après «Libération », une personne a été poignardée au cours de la bagarre. Et n’eût été l’intervention rapide des pandores, l’irréparable allait se produire. Plus de 20 «thiantaakun » ont été convoqués à la gendarmerie pour situer les responsabilités SICAP MBAO : LA POLICE RÉTABLIT LA VÉRITÉ SUR LA MORT DE YACINE SANE Rebondissement dans l’affaire Yacine Sané, du nom de la jeune dame décédée hier mercredi 23 octobre, vers les coups de 6h du matin, à la suite d’un vol, dont elle a été victime à Diamaguène Sicap Mbao. D’après, le Bureau des Relations publiques de la Police nationale, la défunte qui se rendait dans son lieu de travail, a fait une chute avant de succomber à ses blessures. «Il ressort des premières informations que la dame Yacine Sané, âgée de 31ans  a été victime d’un vol à l’arraché dans un car de transport en commun communément appelé «Ndiaga Ndiaye. Déterminée à reprendre son sac des mains de l’individu sorti du même car, elle aurait chuté. Secourue par les sapeurs-pompiers, elle succomba à ses blessures en cours de route », lit-on dans le communiqué des limiers. Le corps sans vie de la victime a été acheminé à l’hôpital Aristide Le Dantec aux fins d’autopsie. Pour les besoins de l’enquête, le chauffeur du véhicule a été interpellé et gardé à vue, d’après la même source.

Read more

L’Actu : DÉTOURNEMENT DE 200 MILLIONS À LA MAIRIE DES “PARCELLES” // DE-CLASSIFICATION CONTROVERSÉE DE LA FORET DE NIANING 

22/10/2019

DÉTOURNEMENT DE 200 MILLIONS F.CFA LE MAIRE DES « PARCELLES », MOUSSA SY, ACCUSÉ D’AVOIR Des accusations de détournement de fonds secouent la mairie des Parcelles Assainies. En effet, un collectif pour la défense des droits des Parcellois accable le maire Moussa Sy. D’après un des responsables dudit collectif, qui s’est prononcé sur la Rfm, leur édile applique une taxe de 5000 FCFA sur chaque bourse octroyée à des étudiants orientés dans les universités privées. Une manne financière qui s’élève au montant de 200 millions de nos francs et qui échappe à tout contrôle. Les plaignants accusent Moussa Sy de délit d’initié et d’association de malfaiteurs. Puisque, disent-ils, ces fonds ne figurent pas dans les comptes de la mairie. Contactée par la même source, Moussa Sy a préféré différer sa réponse.XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX DE-CLASSIFICATION DE LA FORET DE NIANING :  Les éleveurs refusent le projet du maire de Sandiara Le torchon brûle entre le maire de Sandiara, Serigne Guèye Diop, et les éleveurs des communes de Malicounda, Nguèniène et Sindia. Informés du projet de dé-classification de la forêt de Nianing, d’une superficie de 1276 hectares, les pasteurs n’ont pas perdu de temps pour manifester  leur désaccord. D’après, le président de la Fédération départementale des éleveurs, ses mandants sont prêts à donner de leur vie pour que ce projet ne passe pas. «Il ne nous reste qu’une seule forêt dans cette localité. Nous sommes natifs d’ici et nous ne comptons pas y bouger d’un iota. Nous ne saurions accepter aucunement qu’un maire pour lequel même nous manquons de qualificatif, puisse se permettre d’autorité, d’attribuer toute cette assiette foncière à un Blanc, quelque soit par ailleurs la nature et l’importance du projet à y réaliser. Que Serigne Guèye Diop sache qu’il passerait sur vos cadavres pour que ce projet puisse voir le jour », a menacé Gallo Dia hier lundi 21 octobre. Avant de renchérir : «J’invite le Président Macky Sall à prendre à bras le corps cette question, pour nous éviter de vivre une situation déplorable. Ce rapport de force que l’on veut nous imposer, nous comptons nous y opposer énergiquement, sans coup férir. Je veux que tout le monde sache que cette fois-ci, Serigne Guèye Diop nous trouvera sur son chemin »

Read more

MAGAL TOUBA  : 2538 POLICIERS DÉPLOYÉS DANS LA VILLE

16/10/2019

MAGAL TOUBA  : 2538 POLICIERS DÉPLOYÉS DANS LA VILLE En vue d’assurer une bonne couverture du grand Magal de Touba prévu demain jeudi 17 octobre 2019, la police a pris toutes les dispositions nécessaires. A en croire, le général Abdoulaye Diop, Contrôleur général de la Police nationale, ils ont doublé leurs effectifs cette année en déployant 2538 agents pour mieux sécuriser la ville sainte. «Le Magal de Touba est un événement international. L’autorité publique n’a ménagé aucun effort pour mettre à la disposition du comité d’organisation et des marabouts, un nombre considérable d’agents. C’est un événement qui va regrouper un nombre important de pèlerins. La police a tout mis en œuvre pour veiller sur la sécurité des personnes et de leurs biens, avant, pendant et après le Magal de Touba », a assuré M. Diop. L’innovation dans la couverture sécuritaire du Magal de cette année, est le déploiement de postes de police mobiles et de 7 autres postes avancés dans plusieurs localités de la ville sainte, d’après le général Diop. «Des services d’ordre seront aussi déployés dans les domiciles des marabouts, les mausolées et les cimetières, pour réglementer la circulation des personnes », a-t-il renchéri. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX     TRAVAUX DU TER: GUINAW RAIL CRIE SON RAS-LE-BOL La mobilité dans les localités de Pikine-Guinaw Rail et environs est un vrai parcours du combattant. Ce, à cause des lenteurs notées dans les travaux du Train Express régional (Ter). Très remontés par cette situation, les habitants ont investi la rue hier mardi 15 octobre. «Les travaux du Ter créent des situations désastreuses pour la population de Guinaw Rail et environs. Ces travaux qui se font sur une longue durée, créent des difficultés dans la circulation et pour le déplacement des personnes. Les plus âgées ont du mal à traverser les rails avec une hauteur angoissante qui ne cesse de provoquer des accidents. Nous réclamons des passerelles, ainsi que des voies d’accès pour faciliter la circulation à la population », a dénoncé le porte-parole du jour. Mieux, les populations promettent de passer à la vitesse supérieure, si l’autorité ne réagissait pas. Elles ont, par la même occasion, réclamé la démission du directeur de l’Apix,  

Read more

Actu -/- OCTROI DE 12 000 HECTARES A DUBAI PORT : POPENGUINE-NDAYANE DIT NON

09/10/2019

  -/- OCTROI DE 12 000 HECTARES A DUBAI PORT : POPENGUINE-NDAYANE DIT NON Les populations de Popenguine-Ndayane ont manifesté hier mardi 8 octobre le pour dénoncer l’accaparement de leurs terres. D’après elles, il est hors de question d’octroyer à L’État 600 autres hectares pour le projet de construction du futur port qui devrait s’étendre sur 444 hectares au départ, puis sur 600 hectares. Face à la presse, elles ont estimé que la superficie qui était prévue pour accueillir l’infrastructure est largement supérieure à celle communiquée au début. «Nous ne sommes pas contre la construction du port. Mais nous n’accepterons pas que ça dépasse la superficie initiale. D’ailleurs, le plus grand port au monde c’est Amsterdam qui fait une superficie de 600 hectares », soutient Omar Sène, membre du comité d’initiative pour le développement de Ndayane. « Sur l’avis, il est mentionné 444 hectares. Mais à notre grande surprise, en plus de cette superficie, il y a une autre demande d’autorisation pour en faire un titre foncier », condamne-t-il dans les colonnes du journal «L’As ». -/- ACTE CONTRE NATURE : LA LESBIENNE AWA WATT CONDAMNE A 1 AN DE PRISON L’affaire des lesbiennes de Thiaroye qui avait fait les choux gras de la presse sénégalaise a connu, hier mardi 8 octobre, son épilogue. Attraite devant le tribunal de Pikine-Guédiawaye pour acte contre nature, destruction de biens appartenant à autrui et menace de mort, Awa Watt a écopé d’une peine d’emprisonnement d’un an ferme. Domiciliée à Yeumbeul, la couturière de 23 ans devra également allouer les sommes de 100 000 et 200 000 F.CFA, respectivement à Ciré Dramé et à sa fille Coumba Dramé. Lors des débats d’audience, la prévenue qui avait organisé une expédition punitive contre son ex-copine Coumba Dramé, a reconnu être lesbienne. Toutefois, elle a réfuté toutes les autres charges qui pesaient sur elle. « Coumba Dramé est ma copine. On s’est connues après son divorce. Nous avons entretenu des relations sexuelles à maintes reprises. Cependant, je n’ai jamais proféré des menaces de mort à l’encontre d’elle et de sa mère. Egalement, je n’ai causé aucun dommage dans leur domicile », s’est-elle défendue à la barre. Le juge a par ailleurs, débouté le mari de Coumba Dramé de sa constitution de partie civile. Pour rappel, Awa Watt s’était attaquée à son ex-petite amie lorsque celle-ci avait décidé de rompre unilatéralement leur relation.

Read more

LES UNIVERSITÉS PRIVÉES CONFISQUENT LES DIPLÔMES DES “ETUDIANTS DE L’ETAT”

08/10/2019

DETTE DE 12 MILLIARDS Francs : LES UNIVERSITÉS PRIVÉES CONFISQUENT LES DIPLÔMES DES ETUDIANTS PRIS EN CHARGE PAR L’ETAT Les étudiants orientés dans les universités privées par l’Etat ne savent plus où donner de la tête. Renvoyés à maintes reprises de leurs écoles, ils font face maintenant à un autre problème. Très remontés contre l’État qui leur doit la rondelette somme de 12 milliards FCFA, les propriétaires des établissements privés supérieurs ont refusé de remettre leurs diplômes aux étudiants pris en charge  par l’Etat. D’après le quotidien “Source A”, les concernés ont été éconduits lorsqu’ils ont mis leurs pieds dans leurs écoles respectives pour récupérer leurs diplômes de “Licence” ou de “DTS”. Pis, ceux qui comptent poursuivre leurs études pour cette année académique 2019-2020 vont devoir payer de leurs propres poches. Il semble que c’est cette situation qui a poussé l’État à prendre la décision d’orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités publiques. AIBD : LE MOTEUR D’UN AVION D’ETHIOPIAN AIRLINES PREND FEU EN PLEIN VOL Plus de peur que de mal. En effet, le moteur d’un avion de la compagnie “Ethiopian Airlines” a pris feu ce mardi 8 octobre, à 8h 20 min, quelques minutes après son décollage de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass. “Quand l’avion a décollé cinq minutes après, nous avons entendu un énorme bruit. Nous avons constaté que l’avion a pris feu du côté droit.  Aussitôt, le pilote a fait demi-tour pour se poser sur la piste. Nous avions eu très peur, mais Dieu merci, tout s’est bien passé”, raconte Abdou Khadre Diop, un des passagers du vol qui devait rallier Addis-Abeba avec escale à Bamako. Contacté par nos confrères de la Rfm, Tidiane Tamba chef du département communication de l’Aibd  explique : “Quand nos services ont été alertés de l’incident, un plan d’urgence a été activé immédiatement. En parfaite synergie avec les équipes de secours d’urgence, les membres de l’équipage et la tour de contrôle, l’avion a pu se poser tranquillement. Tous les 90 passagers qui étaient à bord ont été secourus et conduits au niveau de l’embarquement “. Après l’incident, la compagnie a décidé de convoyer certains passagers sur les vols d’Air Sénégal, Emirates ou Kenya Airways, selon “Pressafrik”.

Read more

DIRECTION DU TRÉSOR PUBLIC : UN BUREAU PREND FEU// ACCIDENT DU CORTÈGE DE SERIGNE MBOUP, DES JOURNALISTES BLESSÉS

04/10/2019

DIRECTION DU TRÉSOR PUBLIC : UN BUREAU PREND FEU Un incendie a failli ravager ce vendredi 4 octobre, vers les coups de 7h du matin, les locaux de la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor, situés au 2, Avenue Georges Pompidou  x Rue St Michel. Mais le feu a été vite maîtrisé avec le concours des éléments des sapeurs-pompiers et de la Police nationale. A en croire le Directeur général du Trésor, Cheikh Tidiane Diop, qui a fait face à la presse au terme des opérations de secours, c’est le bureau d’un conseiller technique, situé au 3e étage de l’immeuble qui avait pris feu. « C’est un bureau important certes, mais il n’est pas dans le dispositif d’encaissement des recettes ni dans celui de paiement des dépenses, encore moins dans le dispositif de comptabilisation. Cela veut dire que ce bureau peut redémarrer ses activités dès qu’on aura remis de l’ordre. Parce qu’il faut le reconnaitre, le bureau a totalement cramé », révèle-t-il. Pour ce qui est de l’origine de l’incendie, M. Diop a soutenu que les premières conclusions qui lui sont parvenues, laissent penser à un incendie d’origine électrique. « Mais je me garderai d’être totalement affirmatif. Les rapports de la police scientifique pourraient nous édifier davantage ». Il ajoutera : « Je voudrais rassurer l’ensemble des Sénégalais, à commencer par les autorités, que l’argent n’a pas brûlé, comme certains l’ont laissé entendre. Rien que pour cette matinée, on a payé pas moins de 3 milliards. Parce que les paiements du trésor, aujourd’hui ne sont plus des paiements physiques.  Nous sommes dans la digitalisation », dit-il ACCIDENT DU CORTÈGE DE SERIGNE MBOUP : PLUSIEURS JOURNALISTES BLESSES Sur le chemin du retour d’un reportage à Mbadakhoune, hier jeudi 3 octobre, une voiture 4×4 qui transportait des journalistes s’est renversée. Nos confrères qui étaient partis couvrir une cérémonie de remise de prix à l’honneur du patron de la CCBM, Serigne Mboup, se sont retrouvés dans un état critique après cet accident. Les nommés Cheikh Babacar Dieng de la radio Al Fayda Fm, Moussa Fall de Dakaractu, Fatima Diop de l’APS et Ibrahima Diamé de la Rfm s’en sont sortis avec des égratignures. Ils ont rejoint leur domicile après avoir reçu des soins à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niass. Moins chanceux, Fara Diassé du groupe D-Média et Malick Dramé de la TVS sont dans un état un peu plus critique.

Read more

RADIES DE L’ARMÉE SÉNÉGALAISE : 17 MILITAIRES MENACENT DE SE SUICIDER // BAGUETTE DE PAIN A 200 FRANCS, L’ASCOSEN SE REBIFFE

03/10/2019

RADIES DE L’ARMÉE SÉNÉGALAISE : 17 MILITAIRES MENACENT DE SE SUICIDER Les 17 militaires sur 25 qui avaient réussi au concours de la Douane, pour leur reconversion en 2018, menacent de s’immoler. Ils ont été radiés suite à la note signée par le Chef d’État Major des armées, le Général Cheikh Guèye. Ce dernier les accuse d’avoir utilisé des voies de contournement pour passer le concours. Une accusation que contestent les mis en cause, arguant que tous les documents leur ont été délivrés par la hiérarchie. Soutenus par Amnesty International-section Sénégal, les soldats, qui avaient déjà entamé leur formation, ont annoncé avoir saisi la Cour suprême pour l’annulation de la décision de radiation. Ils avaient fait face à la presse, mercredi 2 mars, pour informer l’opinion de leur désarroi. [] BAGUETTE DE PAIN A 200 FRANCS : L’ASCOSEN S’Y OPPOSE L’Association des Consommateurs du Sénégal (Ascosen) rejette le quatrième et nouveau format du pain vendu à 200 FCFA la baguette. D’après Momar Ndao et cie, les boulangers, en complicité avec les autorités, veulent tout simplement passer par ce subterfuge pour substituer la baguette de 150 francs. « Ils n’ont jamais respecté le poids de la baguette et ils ne vont pas le faire. Quand ils disent qu’ils font un quatrième format à 200 francs, vous venez au niveau de la boutique ou au niveau de la boulangerie, on vous dit que les baguettes de 150 francs sont finies. En ce moment, vous serez obligés d’acheter un pain de 200 francs », s’est justifié le président de l’Ascosen. Aucune administration, insiste-t-il, ne peut exiger aux boulangers un nombre de pain à faire. Cette décision a été prise ce mardi 1 octobre lors d’une rencontre présidée par  Aminata Assome Diatta, ministre du Commerce et des petites et moyennes Entreprises. Elle a donné des assurances aux boulangers pour une application bienveillante de la loi. [] TECHNOPOLE : ADJARA CAMARA EST MORTE PAR NOYADE Du nouveau dans l’affaire Adjara Camara, du nom de la jeune dame retrouvée morte dans les eaux du bassin de Technopole à Pikine mardi dernier. Alors que la thèse d’un meurtre était agitée au départ, l’autopsie du corps sans vie a révélé le contraire. D’après les conclusions du rapport médical, la coiffeuse de 36 ans est morte par noyade. Et ses blessures au visage seraient causées par de petits poissons du bassin en question. D’après les parents de la défunte, celle-ci était atteinte de troubles psychiques depuis un mois. C’est ainsi qu’elle a disparu le lundi, avant qu’elle ne soit retrouvée morte le lendemain par les agents des Eaux et forêts. Article illustré par une photo d’un détachement discipliné de parachutistes 

Read more

L’actu à chaud RENTRÉE 2019-2020 : 106 ECOLES ENGLOUTIES SOUS LES EAUX // RETROUVÉE MORTE, YEUX ARRACHÉS … Par Bineta Diallo

02/10/2019

]RENTREE 2019-2020 : 106 ECOLES ENGLOUTIS SOUS LES EAUX Après trois mois de vacance, les élèves vont reprendre le chemin des classes demain jeudi 3 octobre 2019. Mais beaucoup d’entre eux devront prendre leur mal en patience avant de démarrer les cours. Pour cause, rien qu’à Dakar, 106 écoles publiques sont sous les eaux, dues aux fortes précipitations enregistrées dans la région. “A ce jour, on en compte 106 écoles et établissements scolaires à Dakar. Soit 49 au niveau de l’académie de Pikine -Guédiawaye, 25 dans le département de Dakar et 32 à Rufisque. Ce qui fait un total de 2,95℅ des écoles et établissements scolaires inondés, sur les 3685 que comptent la région de Dakar”, a informé Gana Sène, coordonnateur des Inspections d’Académie dans les colonnes du journal “L’Observateur”. “Dans le public, les élèves, pour la majorité, ne sont pas encore inscrits. Alors qu’au plus tard, le 15 septembre, tous les élèves du public devraient être inscrits, à l’instar des camarades du privé”, déplore M. Sène. Pour faire face à ce lancinant problème des inondations, l’Etat a déclenché le 18 septembre dernier, le Plan d’Organisation  des Secours (Orsec) régional, principalement dans les départements de Pikine et Rufisque. L’objectif est d’éradiquer le fléau dans toutes les zones en proie avec les inondations à Dakar dans les plus brefs délais.   ]TECHNOPOLE : RETROUVEE MORTE, LES YEUX ARRACHES … Camara, retrouvée sans vie dans le lac du Technopole, ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Agée de 36 ans et domiciliée à la Cité Fadia, A.Camara a été retrouvée morte, hier mardi, dans un bassin sur le site du Technopole Dakar. Le corps sans vie de la défunte, dont les yeux avaient été arrachés, présentaient des traces de violence. D’après N. A. Mbaye, mère de la victime, sa fille était coiffeuse de profession. Mais, elle souffrait de problèmes psychiques depuis un mois. C’est ainsi qu’elle a disparu lundi dernier, avant que sa dépouille ne soit retrouvée dans un piteux état le lendemain à 18h par les agents des Eaux et Forêts. La police a ouvert une enquête pour identifier le ou les auteurs de cet acte ignoble qui fait penser à ces crimes dont on ne parle pas beaucoup, derrière lesquels se cache un trafic d’organes. Ils frappent généralement des malades mentaux et autres marginaux extrêmes.    

Read more

L’actu à chaud : MUTATION DE TIGO A FREE//AVORTEMENT//PRIX APO GROUP 2019… par Binta Diallo

01/10/2019

MUTATION DE TIGO A FREE  : LE PERSONNEL DE LA BOITE RUE DANS LES BRANCARDS Tigo Sénégal n’existe plus. L’opérateur de téléphonie mobile a été rebaptisé ce mardi « Free Sénégal ». Une décision qui a mis les membres du personnel dans tous leurs états. A les en croire, ils n’ont pas été associés au lancement de la nouvelle marque. « Nous avons reçu l’information en même temps que tout le monde à travers les réseaux sociaux. Nous n’avons été associés ni de prés ni de loin à ce changement qui, il faut le dire est assez important pour une compagnie. Tout cela dénote un manque de considération et de confiance à l’égard des employés. Nous dénonçons cet état de fait et nous le condamnons avec vigueur », s’indigne Alioune Badara Seck, délégué du personnel. Ainsi, il a annoncé la tenue d’un sit-in dans les jours à venir devant le  siège de l’entreprise. M. Seck avait déposé depuis le 17 septembre dernier une plateforme revendicative et réclame entre autres : l’accompagnement de leur direction générale sur le plan logement, le relèvement de l’assiette de calcul de bonus, une prime sur la croissance de l’entreprise, l’ouverture de l’actionnariat aux employés par une cession de parts… Pour sa part le Directeur général, Mamadou Mbengue a indiqué sur les ondes de la Rfm, que ce changement de marque s’appuie sur un accord de licence de marque avec « Free », le deuxième opérateur préféré des Français, après Orange. «En 18 mois, Tigo a entrepris de donner à chacun de ses clients l’accès à un nouvel univers d’usages digitaux au meilleur prix. Des investissements importants ont permis de développer de nouvelles plateformes de services, de densifier et d’étendre le réseau (400 nouvelles antennes-relais), d’accélérer très largement l’installation de la fibre optique (1600 km) pour équiper le pays et accélérer sa croissance », a expliqué Mamadou Mbengue.   AVORTEMENT: UNE JOURNALISTE MAROCAINE ÉCOPE D’UN AN DE PRISON  Journaliste au quotidien arabophone “Akhbar Al-Youm”, Hajar Raissouni a été condamnée hier lundi à un an de prison ferme pour avortement illégal et relations sexuelles hors mariage par le tribunal de Rabat. La reporter de 28ans a été interpellé fin août à l’entrée d’un cabinet médical de Rabat, renseigne l’Afp. Elle avait été contrainte à faire un examen médical sans son accord, selon elle. Plaidant pour sa libération, ses conseils avaient assimilé cet examen à de la “torture”, pointant des “manquements de la police judiciaire” et des “preuves préfabriquées”. Lors de l’audience, Hajar Raissouni, qui dénonce un procès “politique” avait nié tout avortement. A l’en croire, elle a été traitée pour une hémorragie interne, ce que son gynécologue, condamné à deux ans de prison ferme, a confirmé devant le tribunal sans convaincre les juges. Le fiancé de la journaliste a écopé d’un an d’emprisonnement ferme.   PRIX APO GROUP 2019 : LA COMPOSITION DU JURY DÉVOILÉE La lauréate du Prix Apo Group de la Journaliste Africaine 2019 sera désignée lors du Forum de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat des Femmes africaines (AWIEF), qui sera organisé les 29 et 30 octobre au Cape Town International Convention Centre (CTICC), en Afrique du Sud. Les membres du jury de cet grand rendez-vous […]

Read more

EDITORIAL

BIENVENUE a PKSNEWS

But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful. Nor again is there anyone who loves or pursues or desires to obtain pain of itself, because it is pain, but because occasionally circumstances occur in which toil and pain can procure him some great pleasure. To take a trivial example, which of us ever undertakes laborious physical exercise, except to obtain some advantage from it? But who has any right to find fault with a man who chooses to enjoy a pleasure that has no annoying consequences, or one who avoids a pain that produces no resultant pleasure?