Nous y voilà ! Ce portail d’information, tout d’abord, de bloging et de commercialisation de mes différentes productions livresques – recueil  de portraits, enquêtes et investigations journalistiques, essais romans et recueils de poèmes –  entend ouvrir sa voie propre dans le dédale sinueux des médias en ligne, chez nous et ailleurs dans le monde.
Considéré dans sa globalité que n’avons  que succinctement esquissée, ce portail est-il un projet inédit ? Peut-être pas ; mais il est très certainement, sous nos cieux, original, en ce sens qu’il ne ressemble à rien de ce que nous y avons vu comme média en ligne jusqu’ici.                                Nous le mûrissions depuis longtemps et avions commencé à y travailler très sérieusement, il y a quelques mois. Nous avons ainsi pu, avec l’appui technique de la Direction des Archives nationales (grand merci à Madame Diarra), rassembler plus de trente ans de nos articles de presse (depuis Le Cafard Libéré : février 1987- août 1996) que nous exploiterons progressivement.
Aujourd’hui, nous disposons de plus de 1500 articles, dont nous avons isolé, sous le titre générique de ” PSK : TRENTE ANS DE CHRONIQUES” mes éditoriaux et chroniques parus dans l’hebdomadaire satirique, puis dans les quotidiens Le matin (1997-98), L’Info7 (1998-2002), Taxi-Le journal (2002-2005) et, enfin, Le Populaire (2009-2016).
Il ressort de leur lecture une compréhension claire des évolutions ayant marqué la vie politique de notre pays une appréhension nette des événements comme des trajectoires de bien des hommes qui animent l’espace public sénégalais aujourd’hui.

Nous en tirerons un ouvrage, un livre, certainement sous le titre  indiqué plus haut.

Cependant, le portail web se propose de livrer la totalité de cette production, y compris en fac-similé, tel que ces articles étaient visibles sur le papier donc, avec leurs illustrations s’il en est. Ces textes, sous la rubrique “Documents” de notre portail, seront ainsi d’un intérêt certain pour les chercheurs du monde entier, les jeunes journalistes et étudiants, et même pour de simples curieux soucieux de revisiter un certain regard de la presse, sur une certaine époque …
Les ambitions que portent notre portail multimédia, ne peuvent être toutes déclinées en un seul papier. Cet Editorial  N°1  sera suivi d’autres qui donneront progressivement à ses visiteurs les clés et codes destinés à mieux leur faire appréhender et partager notre projet et ses ambitions. Parmi ces dernières celle, nécessaire – croyons-nous sans aucune fausse réserve – de tirer vers le haut une presse on line où les très bonnes volontés qui s’y battent avec honneur et professionnalisme pour garder le flambeau du journalisme haut, n’ont pas suffi à le soustraire à l’amateurisme 2.0
Et le mot amateurisme est un euphémisme circonstancié. Comprenez-moi, quoique sur mes 35 ans de pratique du journalisme (en soustrayant mes années d’apprentissage), le on line est un terrain sinon inconnu, tout nouveau pour moi, en tant que responsable d’organe. Et, “gan du yewwi bëy”, disent les Wolofs. Rassurons-nous, je m’entourerai de jeunes journalistes aptes à assurer, sous ma houlette certes (le journalisme restant le journalisme, quel qu’en soit le support) l’animation de l’espace dédié à l’actualité sur notre portail, par un traitement de l’information que nous veillerons à tenir au plus près des fondamentaux du métier ; en faisant attention à intégrer les exigences du support électronique, notamment celle de la relativité  des questions de périodicité ; et aussi de la concision des papiers, autant que possible.
C’est donc le moment de conclure ce premier édito, en reprécisant que ce portail si personnalisé, notamment par le blog que j’y anime personnellement et exclusivement, ainsi que par ces “Documents” retraçant mon parcours de journaliste chroniqueur sur plus de trente ans, fera une large place au traitement factuel de l’information et à son analyse objective par une équipe mixte de jeunes et moins jeunes journalistes, tous consciencieux.

Par Pape Samba Kane